handicap cognitif

un handicap invisible ?

 

Le handicap cognitif (c'est-à-dire lié aux processus mentaux qui se rapportent à la connaissance ; et qui entre autres, désigne les facultés que l'on retrouve chez l'Homme comme le raisonnement logique, le jugement moral ou esthétique, les facultés de mémoire, de concentration, d'attention...) est souvent appelé « handicap invisible ».

Il peut avoir des conséquences majeures sur la vie des personnes, sur leur quotidien, les études ou le travail.  Méconnu ou jugé mineur, il modifie les relations aux autres.

Le handicap cognitif acquis résulte de troubles apparaissant suite à une lésion cérébrale. Quelques exemples : aphasies, agnosies, alexie, syndrome mnésique, syndrome dysexécutif...

Suivant la manière de survenue de l'accident cérébral, son impact local ou diffus et les zones du cerveau touché, les conséquences cognitives seront différentes.

 Ces conséquences concernent les fonctions du langage, de la mémorisation, de l'attention,  des capacités d'adaptation... L'importance de ces troubles varie d'un individu à l'autre, et peut parfois évoluer.

Pour en savoir plus : Centre Ressources pour Lésés Cérébraux