Le Handicap Psychique

Le handicap psychique résulte de toubles psychiques très divers incluant névroses, psychoses, (schizophrénie, paranoïa, etc.), dépression, ou dépendances. Il est la conséquence de troubles mentaux chroniques ou d'une maladie psychique, et il se traduit par un dysfonctionnement de la personnalité, dont les capacités relationnelles, d'autonomie et d'adaptation sont perturbées. Difficultés de concentration et d'attention, succession d'états calmes puis tendus, obsessions, compulsion, troubles bipolaires, psychoses : le handicap psychique peut prendre des formes diverses, plus ou moins graves, avec des crises qui peuvent se manifester à un rythme plus ou moins fréquent. En France, environ 350 000 personnes sont diagnostiquées handicapées psychiques. (source wikipédia)

Le handicap psychique se manifeste par des difficultés à participer aux échanges liés à la vie sociale et à entrer en relation avec les autres. S'il peut entraîner une diminution des capacités cognitives (concentration, compréhension, mémoire...), le handicap psychique doit néanmoins être distingué du handicap mental : il s'en différencie clairement par le fait qu'il n'affecte pas les facultés intellectuelles.

La loi du 12 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances et la citoyenneté des personnes handicapées, reconnaît explicitement, pour la première fois, la spécificité du handicap psychique et crée un nouveau dispositif adressé aux personnes souffrant de troubles psychiques. Ce nouveau dispositif porte le nom de GEM pour groupe d'entraide mutuelle et son intention est l'amélioration des conditions de vie de ces personnes. --> liste du 27 et liste 76 + OxyGem

Signalons également, la mise en place d'une action sur les territoires de santé Rouen-Elbeuf et Dieppe appelé "réhabilitation psychosociale" et portée par le RéPsyRED76  --> fiche

  • La réhabilitation psychosociale se définit comme un processus qui facilite la retour d'un individu en situation de handicap psychique à un niveau de fonctionnement autonome dans la communauté.

Dans ce contexte, une association, dénommée "Frontières Invisibles",  s'est créée avec pour objet la lutte contre la stigmatisation des maladies mentales et la discrimination exercée sur les personnes atteintes de troubles psychiques. Elle a également pour but de représenter les intérêts des usagers en santé mentale. --> fiche